Vignerons en vallée de la Loire
Vignerons en vallée de la Loire

Vins italiens

  • Azienda agricola Arianna Occhipinti (Sicile)

    Arianna 1

    Arianna Occhipinti cultive en bio 10 ha de vignes et 15 ha d’oliviers dans le sud de la Sicile, près de Vittoria. Albanello et Zibibo pour les blancs, Nero d’Avola et Frappato pour les rouges. Ces cépages locaux dans leur limite nord de maturité, et l’altitude (près de 300 m) donnent à ces vins une fraicheur et une fluidité qu’Arianna accentue par ses vinifications respectueuses. Ici, jamais rien de démonstratif, tout est suggéré, retenu, comme le caractère taiseux des habitants de cette île.

    Découvrir le domaine d’Arianna Occhipinti

    Azienda agricola Cos (Sicile)

    Giusto Occhipinti

    Giusto Occhipinti est l’oncle d’Arianna, mais il est surtout son mentor. Il a fondé ce vignoble en 1980 avec deux amis. Les trois noms (Cilia, Occhipinti, Strano) ont donné le nom du domaine. De trois hectares en 1980 il sont passés à 10 ha en 1990 puis ils ont racheté 20 hectares en 2005. Giambattista Cilia et Giusto Occhipinti sont maintenant seuls à la tête de ce vignoble, précurseur dans la culture biodynamique ou la vinification en amphore. Ils sont aussi d’ardents défenseurs de la seule DOCG de Sicile : Cerasuolo di Vittoria, dont leur cuvée est une merveille de délicatesse. Les blancs de macération sont issus des cépages locaux Grecanico et Inzolia, les rouge de Nero d’Avola et Frappato.

    Découvrir le domaine Cos

    Azienda agricola Elisabetta Foradori (Trentin)

    Foradori 2

    Les Dolomites est une chaine montagneuse située au nord-est de l’Italie. C’est là qu’Elisabetta Foradori cultive ses 26 ha de Nosiola, Manzoni (blancs) et Teroldego (rouge). Probablement parmi les vins les plus fins d’Italie, un mot convient �
    Foradori : la classe ! Culture biodynamique, vinification de plusieurs mois en amphore, élevage long : les vins d’Elisabetta ne sont pas bons par hasard.

    Découvrir le domaine d’Elisabetta Foradori

    Campi di Fonterenza (Toscane)

    Padovani 1

    Si Fonterenza fût connu autrefois pour son eau minérale, il est en train de le devenir pour ses vins minéraux. Les jumelles Padovani, Margherita et Francesca, conduisent leurs 4ha de vignes et leur millier d’oliviers en bio. Situé dans l’aire du
    Brunello di Montalcino, le Sangiovese exprime toute sa complexité sous différentes forme : le fruit du Petirosso, la puissance du Rosso du Montalcino et le sérieux délicat du Brunello. Une très vieille vigne de Trebbiano et Malvasia donne
    un blanc de macération : Biancospino. Créé de toute pièce en 1997 sur des terres en friche, par les deux soeurs, ce domaine est en train de devenir une référence du vin naturel Italien.

    Découvrir le domaine de Fonterenza

    Cascina Tavijn fe Nadia Verrua (Piémont)

    Nadia Verrua

    Nadia est une jeune vigneronne piémontaise de la région d’Asti. Elle produit des rouges fins et délicats avec des cépages originaux à cette partie des Alpes. Le Grignolino est un rouge très pâle, aux arômes délicat de griotte. Très fluide il se boit jeune sur le fruit. Le Ruché étonne par ses arômes de rose et de violette presque violents dans sa jeunesse. Le vieillissement le rend moins spectaculaire, plus minéral et fin.

    Découvrir le domaine de Nadia Verrua

    Azienda agricola Bera Vittorio e Figli (Piémont)

    Gian Luigi Bera

    Gian Luigi et Alessandra Bera sont les premiers de la mouvance « nature » italienne à avoir imposé leur vin en France. Héritiers d’une histoire viticole familiale ancestrale, ils perpétuent la tradition du muscat pétillant naturel et des grands rouges Piémontais.

  • Radikon (Vénétie)

    Radikon (2)

    La famille Radikon est un mythe en Vénétie. Au milieu des années 90, Stanko Radikon a commencé à reproduire la vieille méthode des blancs de macération que ses grand-parents pratiquaient. Cette méthode commune aux vins géorgiens et
    slovènes permet une extractions de tanins protecteurs et antioxydants qui permettent de se passer d’artifices. La contrepartie est d’élever les vins plus longtemps. Ainsi les blancs de Radikon vieillissent 3 ans en foudre avant d’être
    commercialisés.

    Découvrir le domaine Radikon

    Dario Princic (Vénétie)

    Princic 1 (2)

    Dario cultive ses 7 hectares à la frontière Slovène. Biodynamie, longue macération, vinification naturelle. Tout est fait pour donner le maximum d’expression aux vins. Dario maitrise les vins « oranges » à la perfection.

    Maria Teresa Mascarello (Piémont)

    Bartolo Mascarello fût le grand défenseur de la tradition de Barolo. Cette prestigieuse appellation du Piémont a cédé aux sirènes du vin moderne, des fûts neufs et de la technologie bordelaise. Bartolo, lui, continuait ce qui fit la gloire de ce  vignoble des décennies auparavant et écrivait sur ses étiquettes:  « Il ne faut pas faire des barriques, il faut faire des barricades. ». Après sa mort en 2005, Maria Teresa a repris le vignoble avec la même ferveur et les mêmes convictions.
    Aujourd’hui le Barolo de Maria Teresa Mascarello est un des vins Italiens les plus émouvants qui soit.

    Cascina degli ulivi – Stefano Belloti (Piémont)

    Cascina degli uvili n’est pas seulement un vignoble, c’est une ferme, avec des vignes, du blé, des parcelles de fourrage, des vaches, des légumes et des arbres fruitiers. Stefano cultive tout mais surtout l’indépendance. C’est un progressiste des anciennes pratiques. C’est aussi une gueule, aux sens esthétique et charismatique. Son indépendance d’esprit lui vaut quelques soucis avec l’administration Italienne mais il continue à faire ce qui l’anime, le nourrit. Quand on le voit dans Resistance naturelle, le film de Jonathan Nossiter, on imagine ce que sont ses vins. Quand on boit ses vins, on imagine à quoi ressemble sa gueule.

    Découvrir le domaine de Stefano Belloti

    Mauro Vergano

    Mauro Vergano

    Mauro est l’oncle de Nadia Verrua. Après 15 ans de carrière dans l’industrie chimique, Mauro change de cap et se lance dans la production de ce qui l’a toujours passionné : les apéritifs traditionnels Piémontais !
    Exigeant, Mauro sélectionne les meilleurs vins naturels du Piémont pour élaborer ses macérations de plantes et d’épices. Les vulgaires Martini, Campari et autres ont fait oublier que la tradition des amers Piémontais remonte au 18e siècle et se faisait avec les meilleurs vins ! Ainsi le Chinato se fait avec des Barbaresco ou Barolo des meilleurs producteurs, additionné d’alcool de sucre et surtout de plantes et d’épices ; le Lulli est produit dans le même esprit avec du Moscato d’Asti de Gianluigi et Alessandra Bera ; l’Americano avec le Grignolino de Nadia Verrua et le Vermouth avec des Moscato et le traditionnel Cortese ! Chacun d’entre eux porte une recette de plantes et d’épices différentes qui leur confère leur caractère arômatique et leur amertume distincte.
    Passionnantes gustativement, ces boissons ont aussi de véritables vertus apéritives et euphorisantes.

    Découvrir le domaine de Mauro Vergano