Vignerons en vallée de la Loire
Vignerons en vallée de la Loire

Le domaine du Tue Bœuf

  • Le Clos du Tue Bœuf, c’est une histoire qui remonte à plusieurs siècles… Les premières traces de ce vignoble de onze arpents et demi (à peine 6 hectares) situé au lieu-dit le Tue-Bœuf, aux Montils remontent en effet au Moyen-Age.

    L’histoire raconte que les vins produits au Tue Bœuf faisaient le bonheur des tables royales et que François 1er et la reine Claude y étaient particulièrement attachés. Le précieux crû est aussi mentionné sous le règne d’Henri III.

    Présents aux Montils depuis le 15e siècle, les Puzelat (autrefois « Puzelatz ») pourraient donc bien avoir un lien avec ce savoir-faire ancestral…

    Rapport ou non, Jean-Marie et Thierry ont pris leur temps pour reprendre le Clos du Tue Bœuf. Tous deux ont préféré arpenter les vignobles, chacun de leur côté, en France et à l’étranger, avant de revenir au domaine familial.
    Jean-Marie s’est décidé le premier : après plusieurs années d’expériences en Champagne ponctuées de voyages, il reprend le vignoble en 1990.
    Thierry a patienté un peu plus. Après avoir bichonné les vignes de Saint-Emilion, de Bandol et s’être exilé quelques temps à Montréal, il revient aux Montils en 1994.

    Depuis, le clos du Tue Bœuf, c’est les frères Puzelat, Jean-Marie et Thierry.

  • _MG_8550
    00430012-bis