Vins Blancs

Le nombre de cuvée est à la mesure de la diversité de la Loire.

vin nouveau

Les raisins blancs sont vendangés manuellement, en caisse,  puis  acheminés au chai.  Ils sont ensuite  préssés et  débourbés (décantés) une nuit avant d’être mis en fût ou en cuve pour la fermentation. Celle-ci se fait naturellement (levures indigènes), sans adjonction de soufre et dure de quelques semaines à deux ans suivant le millésime, le degré potentiel ou la nature du sol d’où provient le raisin.  La seconde fermentation (malolactique) se fait systématiquement. L’élevage est conditionné par la dégustation. Les vins de fruit sont mis en bouteille quelques mois après la vendange parfois après une filtration grossière, les vins de terroir sont élevé de 12 à 24 mois et sont embouteillé sans filtration. Quelques rares cuvées (La Tesnière, Romorantin, Sayonara, …) sont parfois sans SO2. Dans la plupart des cas les vins blancs reçoivent de 2 à 4 grammes de soufre par hectolitre.

Le nombre de cuvées est à la mesure de la diversité de la Loire.

Les raisins blancs sont vendangés manuellement, en caisse,  puis  acheminés au chai.  Ils sont ensuite  préssés et  débourbés (décantés) une nuit avant d’être mis en fût ou en cuve pour la fermentation. Celle-ci se fait naturellement (levures indigènes), sans adjonction de soufre et dure de quelques semaines à deux ans suivant le millésime, le degré potentiel ou la nature du sol d’où provient le raisin.  La seconde fermentation (malolactique) se fait systématiquement. L’élevage est conditionné par la dégustation. Les vins de fruit sont mis en bouteille quelques mois après la vendange parfois après une filtration grossière, les vins de terroir sont élevé de 12 à 24 mois et sont embouteillé sans filtration. Quelques rares cuvées (La Tesnière, Romorantin, Sayonara, …) sont parfois sans SO2. Dans la plupart des cas les vins blancs reçoivent de 2 à 4 grammes de soufre par hectolitre.